LIGNE DE VIE

Demandez un devis
Une question ou un besoin spécifique ? Contactez-nous

DESCRIPTION

La ligne de vie nécessite des ancres structurelles sur lesquelles sont fixées les pièces d’extrémités auxquelles sont attachées les terminaisons du câble de 8mm ainsi que des intermédiaires qui supportent à espaces réguliers le dit câble. Les terminaisons de câble se font par sertissage soit d’une pièce permettant d’introduire ou de libérer le chariot, soit à un embout à sertir, lui-même relié au corps de ridoir. Un absorbeur d’énergie permet à l’installation de s’assurer de la bonne tension du câble et en cas de chute de limiter le pic d’effort. Lors d’une chute, par sa déformation, l’ensemble du dispositif participe à l’absorption d’énergie réduisant ainsi les efforts transmis à la structure. Le chariot mobile permet le passage automatique des pièces intermédiaires dans toutes les positions.

QUAND L’UTILISER ?

Lorsqu’on doit intervenir de façon régulière nécessitant des déplacements horizontaux, par exemple chemin de pont roulant, toitures, et quand la structure existante a un pas régulier, un dispositif d’ancrage tel que la ligne de vie est la solution. Elle sera installée à demeure soit à l’aide d’une ancre structurelle, soit avec une interface de bridage, si possible de 0,40 à 0,60 m au-dessus du point d’accrochage du harnais. Après avoir vérifié la qualité de l’installation ainsi que la validité des contrôles périodiques, l’utilisateur connecte sa liaison antichute au chariot de la ligne de vie.

SÉCURITÉ

L’antichute utilisé doit être impérativement conforme aux normes afin de ne pas développer, lors d’une chute, un pic de force supérieur aux 600 daN autorisés. Une longe n’est pas un dispositif antichute à moins qu’il n’y ait qu’un risque de glissade.

NORME : EN 795 TYPE C