Responsable

Actualités

Le blog

À savoir

Quand survient une chute, que faut-il faire ?

Vous étiez nombreux à nous poser la question « Que faut-il faire lorsqu’un opérateur chute de hauteur avec son harnais ? ». Notre expert en prévention et en sécurité du travail en hauteur, a pris le temps de vous apporter les éléments de réponses.


Quelle est la procédure à suivre lorsqu’un opérateur
portant le harnais chute de hauteur ?   
 


La personne est suspendue dans son harnais de sécurité :

Tout d’abord il est important de vite réagir ! Une personne suspendue dans son harnais de sécurité a une espérance de vie d’environ 15 à 20 minutes (syndrome du harnais). Les premiers symptômes sont généralement : des troubles visuels, des malaises, et une accélération du pouls.

La première chose à faire, est donc de prévenir les secours. Il faut leur indiquer qu’une chute est intervenue et que l’opérateur porte un harnais antichute. En attendant la venue des secours, pensez à sécuriser la zone pour faciliter leur intervention. Si la victime est accessible et consciente, essayez de la soulager dans son harnais. Restez à proximité et parlez-lui.

Si vous êtes formés à l’évacuation d’une personne suspendue, vous pouvez porter secours à votre collaborateur en utilisant les différentes techniques de sauvetage. Si ce n’est pas le cas, ne tentez rien…et attendez les secours !

Après l’évacuation, la victime doit obligatoirement faire un examen médical, même si elle est consciente et qu’elle n’a aucun dommage apparent. Cet examen sert à éviter les syndromes post-traumatiques et à contrôler son état général.

La personne est au sol :

Si l’opérateur a chuté et se retrouve au sol, vous devez appeler les secours pour qu’ils interviennent rapidement sur le lieu de l’accident. En attendant leur arrivée, vous pouvez apporter assistance à la victime avec les gestes de premier secours.


Que faut-il faire du harnais de sécurité
que portait l’opérateur lors de sa chute ?


Après une chute de hauteur, le harnais doit impérativement être mis au rebut et être renouvelé. Cette décision s’explique par le fait qu’un harnais qui a subi une chute ne répond plus forcément à sa résistance initiale.

Pour rappel, le harnais antichute est un dispositif EPI de catégorie 3. Il doit donc subir impérativement une vérification tous les 12 mois, inscrite dans le registre de sécurité (Norme EN 361) et doit être contrôlé visuellement avant et après chaque utilisation.


Sensibilisez et formez vos collaborateurs aux risques !